Princesse Caroline Murat – Caroline Haffner (Biographie)

caroline-photo-exduck-small

La Princesse Caroline Murat a mené sa carrière professionnelle sous le nom de jeune fille de sa mère, Haffner. Caroline Haffner (Murat) Bio FR 2020

Des personnalités telles que Placido Domingo, ou Mstislav Rostropovich l’ont soutenue et toujours encouragée dans sa carrière de musicienne. Ce dernier a parlé de «l’imagination, la couleur et la poésie de ses exécutions».

Caro.VictoriaHall1 copy

Caroline Haffner commence l’étude du piano à l’âge de 4 ans. Plus jeune élève au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSM) elle y entre par dérogation spéciale.

Ayant étudié avec Alfred Cortot à Lausanne celui-ci la recommanda à Samson François qui lui fera travailler le repertoire romantique et français. Après plusieurs premiers Prix au CNSM, dont un premier prix de piano à l’unanimité (plus jeune lauréate,) une Licence de Concert à 14 ans à l’Ecole Normale de Musique de Paris, décernée à l’unanimité du jury par le grand chef d’orchestre Charles Munch, une Virtuosité au Conservatoire de Genève avec Harry Datyner, elle poursuit ses études à Vienne avec Léonid Brumberg. Première étudiante occidentale invitée par le ministre de la culture de l’URSS madame Furtseva au prestigieux «Conservatoire Tchaikovsky» de Moscou, et Concours Tchaikovsky ,elle obtient également la célèbre bourse américaine «Fullbright» qui lui est remise par Eunice Kennedy Shriver, sœur du Président Kennedy lui permettant de poursuivre ses études aux Etats-Unis.

Caro.Domingo.piano copy

Plus jeune lauréate du Concours International de piano «Marguerite Long» de Paris, Grand Prix du Concours International d’Exécution Musicale de Genève, du Concours International «Casagrande» de Terni et Prix du Concours International «Busoni» de Bolzano, elle est la première française a obtenir de telles récompenses internationales après la seconde guerre mondiale et durant la guerre froide. Soutenue par l’AFAA (Association Française pour l’Action Artistique) Caroline Haffner a représenté la France dans les ex-républiques soviétiques ainsi que dans toute l’Europe.

Ces divers évènements ont façonné sa carrière internationale de soliste. Ses débuts à Paris ont lieu au Théâtre des Champs Elysées dans le concerto pour piano de Tchaikovsky.

Elle a participé aux plus grands Festivals musicaux, (Verbier Festival, Moscow Spring Festival, Ludwisbourg Festival, Ravenna Festival, etc…) sur les plus grandes scènes (Carnegie Hall, Royal Albert Hall, Salle Pleyel, Tchaikovsky Great Hall, Victoria Hall, Lesinsky Hall etc…) Elle a collaboré avec des chefs prestigieux (tels que Pierre Dervaux, Lawrence Foster, Armin Jordan, etc…) et orchestres du monde entier (Russian National Orchestra, Tchèque Philharmonique, New York Symphony, Orchestre de la Suisse Romande, Montréal Symphonique,Orchestre Colonne etc…)

Très appréciée comme interprète de musique contemporaine elle a inspiré plusieurs compositeurs qui lui ont écrit ou dédié des œuvres, notamment Yves Prin et Philippe Fénelon, dont elle à enregistré la musique avec l’Ensemble Intercontemporain et obtenu un «Diapason d’Or».

Caroline Geneva copy

Très appréciée comme interprète de musique contemporaine elle a inspiré plusieurs compositeurs qui lui ont écrit ou dédié des œuvres, notamment Yves Prin et Philippe Fénelon, dont elle à enregistré la musique avec l’Ensemble Intercontemporain et obtenu un «Diapason d’Or».

Elle a été «Pianiste en Résidence» de la «Casa de Velazquez», Madrid ou elle a interprété des œuvres de Cristóbal Halffter, Bruno Dusapin, Luis de Pablo, etc…cela tant avec l’Ensemble contemporain espagnol «Diavolo in musica» qu’en soliste, en tournée en Espagne et en Italie.

caroline jaen1004

Caroline Haffner a étudié sa «Sonate» pour piano avec Henri Dutilleux et les «20 regards sur l’enfant Jésus» d’Olivier Messiaen avec l’épouse du compositeur Yvonne Loriod. Son enregistrement des sonates et variations de Mendelssohn pour piano et violon a été acclamé aux Etats-Unis par les revues «Fanfare» et «In Tune».

Elle a été professeur assistante au CNSM (Conservatoire National Supérieur de Musique) de Paris et elle a été invitée comme Maitre de Chant et répétiteur tant à l’opéra de Vienne, que St.Gall ou Paris.

Caroline Haffner a co-fondé avec Barbara Hendricks et Martin Engstroem l’Académie de Piano du Festival de Verbier CH. Dès son engagement à cette création de l’académie du festival elle n’a cessé d’aider, soutenir et promouvoir de jeunes artistes tant en leur obtenant des bourses d’études qu’en leur permettant de saisir les opportunités de débuts de carrière. Plusieurs d’entre eux sont aujourd’hui des stars de la musique classique. Elle a également donné des master class au conservatoire de Pekin, à l’Academie de musique du Kazhakstan,en Pologne, en Grande Bretagne et sur la musique française à Harvard.

Caro.SophiaL copy

Sa passion du chant l’a poussée a accompagner des master class (Teresa Stich-Randall, Ileana  Cotrubas etc.) à organiser des master class de chant (avec Inva Mula, Leontina Vaduva et Jean-Philippe Laffont ) ainsi qu’accompagner des chanteurs en récitals. Récemment c’est avec Edwin Crossley-Mercer qu’ils ont donné le cycle «Frauen liebe und leben» dans sa version originale.

Elle crée le festival d’opéra de Beausoleil ou elle reçoit Barbara Hendricks, Nathalie Stutzmann, José van Dam, Christa Ludwig, etc. sous la baguette d’Emmanuel Krivine à la tête de l’orchestre philharmonique de Nice.

Elle a été invitée comme membre du Jury de plusieurs concours internationaux dans différentes disciplines (Piano, Violon, Chant, musique de chambre).

En musique de chambre Caroline Haffner a joué les trois sonates de Brahms avec Maxim Vengerov en concert et collaboré avec Gautier Capucon, Eugene Sarbu, Alain Marion, Bruno Pasquier, Gervase de Peyer etc.

CHOPIN: Caroline Haffner a été la dernière élève de Samson François, l’interprète Français de reference de ce compositeur. C’est le grand maître Alfred Cortot, qui a ´‘révisé” pour les éditions Salabert toute l’oeuvre de Chopin, qui a decidé de sa carrière de pianiste lorsqu’elle était enfant. Elle a gardé de leur enseignement le gout et l’exigence du «beau son».

Caroline Haffner St Martins concert STILL copy 2

Caroline Haffner World Tour with Chopin’s Ballades 2019 – 2024

St Martins in the Fields, London 

https://vimeo.com/344746816

Elle a reçu la plus haute distinction polonaise pour la culture. Remarquée pour sa virtuosité et encouragée par György Cziffra elle étudia avec celui-ci le répertoire Lisztien.

SCHUMANN: Un de ses ancêtres collatéraux – dont la sœur est une de ses arrières grand-meres  – était Heinrich Heine le poète qui a inspiré à Schumann ses plus beaux “Lieder.” Le romantisme est donc pour Caroline Haffner un langage très naturel.

LE BUT PRINCIPAL

Le but principal dans la carrière de Caroline a toujours été la philanthropie et l’aide aux causes qui lui étaient  présentées en reconnaissance de la chance qui lui avait été donnée d’étudier la musique. Tant en donnant gracieusement des concerts afin de récolter des fonds pour des organismes de bienfaisance que directement sur le terrain.

En France ses actions incluent la Croix Rouge Française, l’Armée du Salut, l’Institution Nationale des Invalides, la Fédération Française de Psychiatrie, l’Institut Des Vaisseaux Du Sang, la Fondation pour l’Enfance de Madame Giscard d’Estaing, (2001/2010) Association Valentin Hauy en aide aux aveugles (organisation de l’achat du premier ordinateur en braille), et AVEC Recherche contre le cancer, (1998/2003).

En Afrique, elle a soutenu « ART contre la lèpre » au Maroc, (1987/1990), AMREF Flying Doctors, «Fight against River Blindness » en Malawi et Zambie, l’Association Padre Pedro Madagascar et divers orphelinats en Namibie à la demande de SAS le Prince Albert de Monaco, (2000/2001). Pendant son séjour à Monaco, (1993/2003) «Mission Enfance», «Monaco Aide et Présence» et la Fondation Prince Albert II. 

En Amérique latine, Caroline a joué pour  récolter des fonds pour “Aldeas Infantiles” en Uruguay ou elle vivait (1990/1993) et plus récemment au Mexique pour la Fondation Royal Resorts Cancun et « Crescendo con la Musica » pour l’enseignement de la musique aux enfants des rues.

Pendant son séjour en Espagne, elle a soutenu ONCE pour les enfants aveugles (1981-1984) et “Rastrillo Nuevo Futuro” (1985/1987), en Allemagne la Fondation “Little Tears” et en Asie «Médecins Sans Frontières Cambodge» et la «Fondation pour la Musique de SAR Princesse Galyani Vadhana en Thaïlande» (1995/2007).  Elle a joué au Liban pour la restauration du musée d’archéologie (1979/1981) et en Inde pour collecter des fonds pour l’orchestre philharmonique de Mumbai (Meli Mehta) (1994/1995). Elle a joué dans le  monde entier pour CARITAS, Lions Clubs International Foundation et Rotary Club.

Elle a également organisé le gala musical des célébrations des 60 ans des Nations Unies au Palais des Nations par un concert dans la cathédrale de Genève au cours d’une célébration oecuménique. Elle y fera jouer un manuscrit disparu et retrouvé dans des archives de la Fondation Bodmer de ‘’la morte d’Abele’’, Oratorio de Cimarosa pour voix et orchestre. Manuscript retranscrit et orchestré à sa demande par la Fondazione Cimarosa de Venise.    

Caro.Mehta copy

SON NOM D’ARTISTE

Sigmund Haffner était le mécène de Mozart et le Maire de Salzburg, dont une des rues porte le nom. Il est l’ancêtre de la mère de Caroline Haffner. Son fils était l’ami d’enfance de Wolfgang Amadeus qui a écrit pour eux une Symphonie et une Serenade qui portent justement le nom d’Haffner.

FESTIVALS

Caroline a créé plusieurs festivals dont deux à Gstaad; “Les Sommets Musicaux” et le “Gstaad New Year Music Festival ‘’qui célèbre ses 15 ans,ainsi que ‘’Ski et Musique’’ en Valais permettant d’offrir des vacances d’hiver a de jeunes musiciens. Passionnée de cinéma, elle crée “Le Piano fait son Cinéma” à La Baule. Le théâtre étant son autre passion elle a invité dans ces festivals des acteurs tant Francophones que germanophones( Marthe Keller, Clotilde Coureau, Aure Attika, Cyrielle Clair etc.)

Elle est aujourd’hui Docteur Honoris Causa de l’Université de Casale Monferatto, Italie.

Médaille de mérite pour Caroline Murat-Haffner “Mérite culturel polonais” http://bern.mfa.gov.pl/fr/actualites/medaille_de_merite_pour_caroline_murat_haffner?channel=www

et Docteur Honoris Causa de l’Université d’Astana.

Elle continue à se produire tant en récital solo, qu’en musique de chambre, avec orchestre et en accompagnement et mélodie.

Caroline Haffner is the artist’s name of Princess Caroline Murat, rue de Provence, 75009 Paris, France

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s